Being a scientific writer

En cette époque où internet et les réseaux sociaux amplifient et accélèrent la circulation des informations, certains scientifiques se trouvent confrontés à un dilemme. En effet, les chercheurs d’aujourd’hui doivent faire face à la pression du rythme de publication et de la concurrence internationale entre équipes de chercheurs. Engagés malgré eux dans une « course » où la rapidité et la réactivité peuvent faire la différence pour obtenir des financements, ils ne peuvent plus éviter de se poser certaines questions, devenues incontournables.

Quelle est la façon la plus efficace pour diffuser un article scientifique ? Comment choisir le bon média ? Quels sont les avantages et les inconvénients des journaux Open Access*? Y a-t-il des bénéfices à tirer du partage des sets de données ? Quels sont les enjeux légaux de publications sur le net ? Afin d’aider les chercheurs à trouver leurs marques dans le domaine de la publication, en constante évolution, le Centre de recherche et développement de la Policlinique médicale universitaire a organisé un symposium sur le sujet le 14 janvier 2016. Donné pour la première fois en anglais pour accommoder les intervenants internationaux, il était précédé d’un atelier avec deux éditrices de journaux scientifiques mis sur pied en collaboration avec la Bibliothèque universitaire de médecine et santé communautaire.

Mêlant avis de chercheurs, éditeurs de journaux scientifiques traditionnels et open access et acteurs du domaine juridique, le débat a fait salle comble et généré de nombreuses questions.

  • PD Dr Nicolas Senn, responsable du Centre de recherche et développement, PMU, Lausanne
  • Pr Bernard Burnand, directeur de Cochrane Switzerland, Institut de médecine sociale et préventive, CHUV-UNIL
  • Dr Clare Garvey, rédactrice senior, PLOS Medicine
  • Dr Trish Groves, responsable du domaine recherche de BMJ et rédactrice en chef de BMJ Open
  • Pr Philippe Gilliéron, avocat, Faculté de droit, Université de Lausanne
  • Pr Jean-Daniel Tissot, doyen de la Faculté de Biologie et Médecine, CHUV-UNIL

Les intervenants ont rappelé les bonnes pratiques de publication mais également la nécessité de respecter les règles tacites de ce domaine, bien que parfois injustes envers les chercheurs. Les similitudes et différences entre journaux traditionnels et Open Access ont été établies afin de permettre aux chercheurs de sélectionner le média le plus à même de valoriser leur recherche auprès de leurs pairs.

Compte rendu du symposium

Tips

* Le modèle économique de ces revues consiste à rendre payante la publication des articles afin que leur consultation soit gratuite pour les lecteurs.