GIPSI - Santé des femmes en prison

Epidémiologie sociale et environnementale  Recherche dans des populations spécifiques/populations vulnérables 

Addressing Incarcerated Women’s Health Problems and Needs in Switzerland: A Pilot Study for a Public Health Challenge

Partenaires/Collaborations
Dre A. Augsburger, V. Jaquier-Erard, C. Néri, J. Schwarz, Prof. P. Bodenmann, Prof. B. Gravier, Dr C. Bondolfi
Résultats
Inclusion en cours.
Responsable

Les femmes incarcérées représentent entre 5 et 6% de la population carcérale en Suisse et dans le monde. Leur faible nombre et la stigmatisation de la violence féminine entraîne un manque d'information quant à leurs besoins en terme de santé. La santé physique et mentale des femmes est souvent médiocre lors de l'admission en prison et est susceptible de se détériorer au fil du temps en raison des facteurs liés à la détention.

Cette étude observationnelle à pour but d'évaluer l'état de santé global des femmes incarcérées à la prison de la Tuilière à Lonay, leurs besoins en terme de santé et l'accès aux mesures de prévention. Mais aussi, à évaluer comment l'expérience de la prison influence la santé et ce, afin de pouvoir dans un second temps proposer des recommandations pour la promotion d'intervention spécifique au genre et de prévention dans le milieu carcéral.

60 femmes ont participé à cette étude qui comporte un devis mixte qualitatif et quantitatif. Différents questionnaires validés ont été utilisés pour évaluer la santé physique et psychique, les comportements en santé (sport, alimentation, tabagisme, consommation d'alcool et d'autres substances), les ressources personnelles, la qualité de vie en prison ainsi que la parentalité et la violence.
 

Axe de recherche
Impact du genre en santé
Soins aux patients en situation de vulnérabilité