Cancer du côlon

Programme cantonal de dépistage du cancer du côlon

Image web dépistage du cancer du côlon

Dès 50 ans, j'en parle à mon médecin !

Votre médecin de famille peut :

  • vous expliquer les bénéfices et les inconvénients des tests de dépistage du cancer du côlon
  • vous aider à prendre une décision

Si vous n’avez pas de médecin de famille, téléphonez au 021 314 14 36 : vous obtiendrez les coordonnées d’un médecin qui pourra vous conseiller.

Le cancer du côlon

Le cancer du côlon (appelé également cancer de l’intestin) atteint environ 5 personnes sur 100 avant l’âge de 80 ans en Suisse. La maladie se déclare après 50 ans chez la grande majorité des personnes.
Le cancer du côlon se développe le plus souvent à partir de lésions précancéreuses appelées polypes :

  • au-delà de 50 ans, plus de 1 personne sur 4 développe des polypes intestinaux
  • seuls certains de ces polypes se transforment en cancer
  • la cancérisation progressive d’un polype prend environ 10 ans

Pourquoi un dépistage ?

Le cancer du côlon est :

  • généralement précédé de lésions précancéreuses (les polypes)
  • silencieux très longtemps (pas de signaux d’alerte)
  • trop souvent découvert tardivement, à un stade avancé.

Le diagnostic tardif rend son traitement difficile et réduit les chances de guérison.

Réaliser un test de dépistage de ce cancer réduit le risque :

  • de développer le cancer (élimination des polypes)
  • de mourir du cancer du côlon (traitement précoce).

Quelle est l'efficacité du dépistage pour diminuer la mortalité ?

La grande majorité des cancers du côlon surviennent après 50 ans. Environ 2 personnes sur 100 décéderont de ce cancer en dépit des traitements. Un programme de dépistage permet de réduire de 25 à 50% le nombre de ces décès. Cette situation a incité les autorités sanitaires à
développer un programme cantonal de dépistage du cancer du côlon.