Environnement urbain du quartier des Plaines-du-Loup : quel impact sur la santé?

05.12.2021

Annonce
Unisanté collabore avec la Ville de Lausanne dans le cadre d’une étude sans précédent visant à mesurer l’état de santé des futurs habitants des Plaines-du-Loup, nouveau quartier lausannois qui accueillera ses résidents dès 2021.
image metasante 2 Unisante

Le Centre universitaire de médecine générale et santé publique, Unisanté, va collaborer avec la Ville de Lausanne, l’EPFL, l’Université de Lausanne, le CHUV et le Pôle de recherche national LIVES pour une étude inédite. Ce partenariat s’inscrit dans le cadre de la création du nouveau quartier lausannois des Plaines-du-Loup, dont les aménagements ont été pensés pour favoriser l’activité physique pour toutes et tous.

L’étude doit permettre de mesurer les effets de l'emménagement dans ce quartier sur le style de vie et la santé des nouveaux arrivants, en comparaison avec une fraction de la population n'ayant pas déménagé. Elle doit permettre également un suivi dans le temps de ce groupe de populations.

Le lancement de cette étude fait suite au projet Métasanté 1, dont l’objectif était de saisir l’opportunité du vaste réaménagement urbain Métamorphose pour y intégrer une dimension de promotion du mouvement et de la santé ; ceci en créant des espaces favorisant la pratique de l’activité physique. L’ensemble du quartier pourra ainsi être parcouru à pied sans obstacle et dans un cadre agréable, entièrement fermé à la circulation. Des zones dédiées aux loisirs, des espaces permettant de se dépenser ainsi que des lieux de rencontres ont également été prévus. Alors que les travaux ont désormais démarré aux Plaines-du-Loup, il s’agit donc, avec Métasanté 2, de mesurer l’effet de ces recommandations sur l’état de santé des habitants. La Ville de Lausanne profite également de cette plateforme pour observer l’impact des actions entreprises pour assainir le bruit routier en ville, notamment sur les troubles du sommeil. 

L’ensemble du projet se caractérise par l’alliance entre la recherche scientifique, l’urbanisme et une politique de santé publique. Celui-ci permettra une récolte de données sécurisées originale par le biais d’un questionnaire en ligne confidentiel et donnera lieu à de nouvelles recommandations scientifiquement validées pour de futurs aménagements urbains.